Aliments Ultra-transformés (AUT) : de nouvelles études alarmantes

Aliments Ultra-transformés (AUT) : de nouvelles études alarmantes

 

Les Aliments Ultra -Transformés (AUT) sont de « faux aliments » produits par la technologie alimentaire moderne. Il est maintenant possible de fractionner les aliments et d’en isoler les composants. Les industriels utilisent ces « faux aliments » pour créer des AUT en y ajoutant du sel, des matières grasses, du sucre et des additifs pour leur redonner artificiellement du goût et de la texture. De nombreuses études d’observations et en particulier celle menée par Nutri-Net Santé ont cherché un lien entre consommation d’Aliments Ultra -Transformés et le risque de mortalité. Il est nécessaire de continuer à étudier ce potentiel lien de cause à effet mais il est certain que des liens étroits se tissent.

Que révèle l’étude de Nutri -Net santé ?

L’objectif de l’étude est d’évaluer l’association entre consommation d’AUT et le risque de mortalité des personnes testées dans le cadre de l’étude menée par Nutri-Net santé.

Les Aliments Ultra -Les Les

Aliments Ultra -Aliments Ultra -44 551 participants de 45 ans et plus ayant complété au moins 3 enregistrements alimentaires de 24 h pendant les deux premières années de suivi (pour le détail de la méthode, se rendre sur www.etude-nutrinet-sante.fr). Plus de 600 personnes sont décédées au terme des 7 ans de l’étude. Les chercheurs de Nutri-Net ont noté qu’une augmentation de 10 % de la proportion d’aliments ultra-transformés augmentait de 15 % la mortalité.

Toutefois, « il faut faire attention à ces données » précise Mathilde Touvier, directrice de l’équipe de recherche en épidémiologie nutritionnelle à l’université Paris 13 et en charge de l’étude de Nutri-Net santé. L’étude n’interdit pas aux participants de manger certains produits et de nombreux facteurs « invisibles » ne sont pas pris en compte. Malgré ces limites évidentes, une augmentation de la consommation d’Aliments Ultra-Transformés amènerait potentiellement un risque global de mortalité chez les adultes. Dont acte.

A confirmer dans des études plus poussées

Le lien entre AUT et « risque-augmenté » de mortalité chez l’adulte nécessite des études complémentaires pour démontrer le lien de cause à effet. Pour autant, le principe de précaution s’applique et il est pertinent de réduire sa consommation d’AUT. Il sera bénéfique de privilégier des aliments Bruts, Bio et Crus. La meilleure façon d’éviter de consommer trop régulièrement des AUT est de cuisiner soi-même des produits bruts.

Pour aller plus loin, quelques lectures complémentaires

 

 


Article précédent Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés