Eclairage sur l'équilibre acido-basique des sportifs

Eclairage sur l'équilibre acido-basique des sportifs

L’équilibre acido-basique en question.

Il s'agit de faire en sorte que notre organisme atteigne un niveau de pH (potentiel Hydrogène) nécessaire à son bon fonctionnement. 

Le respect de l'équilibre acido-basique, pour le sportif, conditionne le niveau de de performance, améliorer la récupération et réduit le niveau de blessure potentiel. Il est donc important de s'intéresser à cet équilibre et de comprendre comment le maintenir. Tout effort physique crée des déchets acides. L'activité physique va créer un environnement acide au niveau des muscles, du sang et de l'ensemble du corps.

 L'acidité crée se manifeste par une fatigabilité à l'effort, une récupération incomplète, des courbatures, des crampes. Un déséquilibre acido-basique favorise aussi l'apparition de blessures musculaires comme les tendinites.

 Voici quelques rappels :

Notre corps utilise, au travers de  notre alimentation quotidienne, les nutriments nécessaires à son bon fonctionnement. Il s’agit des glucides, des protéines, des lipides, des minéraux et des vitamines.

Les glucides constituent la source énergétique n° 1 ; il est préférable d’utiliser des féculents à index glycémique bas (légumineuse et riz complet par exemple).

Les lipides sont quant à eux énergétiques et doivent être consommés avec modération.

Les protéines (apport journalier entre 0,8 et 1,2 gr par kg de poids et par jour) sont transformées en acides aminés et permettent de constituer ou reconstituer nos fibres musculaires après un effort. Inutile d’en consommer plus car le « trop plein » sera éliminé par les reins ou stockés en graisse !

Lors de l’apport de ces nutriments, l’équilibre acido-basique de notre organisme peut être perturbé, d’une part, par la qualité de ces derniers et, d’autre part, par les effets de l’effort physique (le glucose, entre autre, dégradé lors de l’effort physique, engendre des « déchets » acides dans le sang, les urines et la salive).

Le déséquilibre évoqué peut être compensé (on dit « tamponné » dans la terminologie scientifique) par la respiration et les reins. Il est possible de maintenir l'équilibre acido-basique par une alimentation basifiante ou alcalinisante en privilégiant des produits frais Bio versus " produit tout prêt et ultra-transformé ».

Le pH (potentiel Hydrogène) idéal se situe entre 7 et 7,4 - 7,4 PH (pour le sang), 6,5 -7,5 pH (pour l’urine) ou 7,1 pH (pour la salive).

Une alimentation basifiante, pour un effort au quotidien et surtout un effort physique sera constituée :

- de sucres (glucides) les plus « complets » possibles, non raffinés autres que sucres rapides, sodas, boissons énergisantes. Ici on pense évidemment au miel bio, fruits secs bio et sucre de Coco Bio.

- des légumes, des légumineuses, des protéines végétales- type oléagineux- (moins acidifiants que les protéines animales).

Ne pas oublier le citron, l’agrume fétiche, qui même s’il est acide (au goût...), est alcalinisant !

Au final, cette alimentation basifiante aide à la performance (pré, post effort), assure une meilleure récupération en favorisant un retour rapide à l’équilibre acido-basique essentiel pour notre organisme.

Enfin, au-delà de la pratique sportive, cette démarche nutritionnelle, permet de lutter contre les états inflammatoires connus liés au stress de tous les jours, aux tendinites, à l’ostéoporose et aux rhumatismes….

La Team SPORT' N BIO.

 


Article précédent Article suivant

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés